Home » Commentaire Sur Le Banquet De Platon, De Lamour by Marsilio Ficino
Commentaire Sur Le Banquet De Platon, De Lamour Marsilio Ficino

Commentaire Sur Le Banquet De Platon, De Lamour

Marsilio Ficino

Published January 1st 2002
ISBN : 9782251344591
Paperback
Enter the sum

 About the Book 

Le 7 novembre 1468, a linitiative de Laurent de Medicis, neuf amis philosophes se reunissent dans la villa de Careggi pres de Florence pour renouer avec la coutume des premiers disciples qui celebraient chaque annee le double anniversaire de laMoreLe 7 novembre 1468, a linitiative de Laurent de Medicis, neuf amis philosophes se reunissent dans la villa de Careggi pres de Florence pour renouer avec la coutume des premiers disciples qui celebraient chaque annee le double anniversaire de la naissance et de la mort de Platon. Marsile Ficin, qui est deja lame respectee de ce petit cenacle, est du nombre, et ce dialogue est cense reproduire la conversation qui eut lieu alors: apres le diner, lecture est donc donnee du Banquet de Platon, dans lequel, on le sait, sept convives, dont Socrate, prononcent chacun un eloge de lamour puis, sur le modele du dialogue-source, nos nouveaux convives sont invites a commenter lun apres lautre chacun des sept discours.La mise en scene ne doit pas nous tromper: cest bien Ficin qui, dun bout a lautre, donne, par personnages interposes, son exegese de loeuvre du maitre, exegese ou plutot interpretation originale dune impressionante coherence, enfermant a la fois une theologie ou cosmologie, une anthropologie et une psychagogie, dont les theses, referees aux mysteres hermetiques et orphiques, sont marquees par la riche tradition du neo-platonisme de Plotin, Jamblique, Porphyre, Proclus et ordonnees, dans le sillage de Denys lAreopagite, a la reconciliation de Platon avec le christianisme.Cette oeuvre de Ficin a marque profondement et durablement la reflexion sur lamour a laube des temps modernes, declenchant une longue serie de dialogues et traites parmi lesquels brillent ceux de Pic de la Mirandole, de Bembo ou de Giordano Bruno, et impregnant de ses concepts la poesie amoureuse pendant deux siecles.